Press Trip à l’Ile Maurice

17/11/2016


D’abord merci pour vos réactions ces derniers jours, ici, sur Facebook, sur Instagram ou par messages privés. Je me réjouis de vous lire ! Merci, ces échanges me nourrissent et m’encouragent ! Ce matin, je vous embarque au soleil. Il y a quelques semaines, je suis partie tester le programme wellness de l’Hôtel Telfair Heritage à l’Ile Maurice avec la journaliste Elsa Wolinski, la co-fondatrice du site Healthy and Co, Marion Guilbaud et l’influenceuse Sophie Trem. Notons que nous avons vraiment les métiers les plus pourris de la planète… I know… Ces quatre jours au paradis (dont je vous parlerai demain) m’ont offert l’occasion de m’incruster dans la salle de bain de Sophie Trem pour voir ce que cette professionnelle de la bonne humeur emporte avec elle au soleil. La photo de son vanity se trouve au dessus de ce paragraphe. J’ai photographié ma trousse de toilettes un peu plus bas. De quoi donner des idées aux chanceux qui comptent partir au soleil cet hiver.


Le vanity de Sophie, de gauche à droite :


Protective Body Lotion SPF50 Aesop : « Je l’aime beaucoup car cette lotion est très légère et son parfum aromatique me plait. J’ai horreur des crèmes solaires qui collent et là, la texture s’oublie, c’est très agréable » explique Sophie.
Super Soin Visage Solaire SPF50 de Sisley : « C’est mon préféré ! Léger, pas gras, il sent divinement bon et il ne laisse pas d’opacité ou d’effet poudré sur le visage  ».
Cologne Basil and Neroli de Jo Malone : « Je suis une dingue de fleur d’oranger. J’en ai toujours avec moi, dans mon sac, chez moi, j’en vaporise partout, c’est ma senteur préférée. Celle de Jo Malone est particulièrement fraiche et je trouve qu’elle tient tout au long de la journée  ».
Le Fond de Teint Soyeux Régénérant La Mer : « Il s’agit d’un nouveau fond de teint qui soigne tout en donnant l’impression d’une seconde peau. Je n’en mets pas beaucoup, juste un peu sur les joues pour camoufler les imperfections. Au soleil, j’essaie de ne pas trop multiplier les couches mais celui-ci est hyper efficace, naturel et j’adore son odeur de caramel !  »
Healthy Glow Hair Serum de Botanical Signature : « J’ai découvert cette marque sur Instagram. Ils sont spécialisés dans les ingrédients naturels et j’aime beaucoup leur éthique. J’utilise cette huile capillaire pour gainer, protéger et lustrer mes cheveux. Et elle lutte aussi contre les frisottis. »
Eau Efficace de Sisley : « Voilà un démaquillant qui porte bien son nom. Le nettoyant parfait de chez Sisley !  »
La Crème soyeuse Régénération Intense format voyage de La Mer : « J’ai une peau très fragile, très sensible. J’ai fait beaucoup d’éczema lorsque j’étais adolescente et il y a plein de crèmes que je ne supporte pas. Cette crème est juste parfaite pour ma peau. Elle hydrate et elle assouplit, je sens la différence quand je l’utilise. »
(Non photographiée car elle ne tenait pas sur le rebord du balcon) Crème Protopic : « Il s’agit d’une crème au tacrolimus que ma dermato me prescrit sur ordonnance lorsque j’ai des démangeaisons et des retours de crises d’eczema. Le but pour moi est d’éviter d’en abuser et de bien hydrater ma peau. »


Photographie Ma Récréation. Mes produits de beauté pour partir à l’Ile Maurice


Ma trousse de toilette de gauche à droite :


Lotion Lactée de Joëlle Ciocco : Comme vous pouvez le constater, le flacon touche à sa fin. D’ailleurs je l’ai terminé à l’Ile Maurice. J’adore cette lotion nettoyante que j’utilise le soir sur un coton pour éliminer les résidus de nettoyants (lait onctueux capital de Joëlle Ciocco, huile démaquillante à rincer comme celle de Tata Harper, ou bien Cleansing Balm d’Eve Lom que j’utilise en ce moment). Je réveille aussi ma peau le matin avec cette lotion. Quand je suis en rade et que je n’ai pas le budget pour en racheter, je la remplace avec du Collosol. Mais ça n’est pas aussi efficace que cette lotion.


Démaquillant Yeux Intense de Chanel : Plus je vieillis, moins je supporte les démaquillants pour les yeux ; il faut dire que les cires des mascaras ont beaucoup évolué, elles adhèrent mille fois plus qu’il y a dix ans, et pour les dégommer il faut vraiment prendre le temps de les dissoudre sans s’arracher la moitié des cils. Ce démaquillant me convient car il ne pique pas mes yeux et il élimine presque toute trace de maquillage. Je dis "presque" parce qu’après en avoir testé une bonne centaine, je n’ai encore jamais trouvé de démaquillant yeux qui retire absolument tout. Pour reposer mes cils, il m’arrive de me faire des semaines sans mascara. Je ne sais pas si c’est vraiment utile. Mais ça me donne l’impression que ça leur fait du bien. Autre astuce pour celles qui ne peuvent pas se passer de mascara : sous la douche, mouillez deux cotons avec de l’eau chaude et plaquez les sur vos paupières. Entre la vapeur et l’eau tiède, on dissout déjà pas mal de cires. On sort comme un panda mais le démaquillant yeux se révèle beaucoup plus efficace après.


La Solution 10 de Chanel : Je vous ai déjà parlé de ce produit. Je l’adore. J’en suis à mon troisième flacon. C’est la crème idéale quand je ne sais pas définir comment est ma peau et que je veux juste l’hydrater sans me compliquer la vie. Il n’y a que dix ingrédients dans la formule. Simple et efficace et la texture n’est ni grasse ni trop aqueuse. La perfection.


Super Soin Solaire de Sisley : Je deviens obsessionnelle avec le soleil, surtout en allant dans ce genre de destination où il décape tout sur son passage. A 40 ans tout juste, je vois aujourd’hui ce qu’il fait à ma peau : dès que j’oublie de bien me protéger, je chope des petites taches qui partent de plus en plus lentement, voire qui restent. Et surtout, il me ride à vive allure. Donc, le bronzage ne me fait plus du tout rêver. Je sais simuler ma bonne mine avec un peu de Terracotta de Guerlain ou un joli blush Too Faced (ces petits cœurs un peu trop girly à mon goût me font un teint de dingue). Pour bien protéger ma peau, je vous l’ai déjà écrit ici cet été : je fais confiance à Sisley quand j’en ai les moyens ou à La Roche-Posay. L’avantage de Sisley, c’est que les senteurs des produits sont délicieuses et qu’on a l’impression d’appliquer un soin, pas un filtre solaire banal.


Super Bounce Serum de Glossier : Ce sérum n’est pas encore disponible en France, Emily Weiss, sa créatrice a eu la gentillesse de me l’envoyer avec les deux autres sérums qu’elle vient de lancer aux Etats-Unis. Dans ce gel aqueux, il y a une forte concentration d’acide hyaluronique (souvenez-vous je vous en ai parlé dans mon article sur l’hydratation), un ingrédient essentiel si on ne veut pas transformer sa peau en désert de Gobi. Sa texture ultra light est très agréable dans les pays chauds. Certains jours, je n’ai utilisé que le sérum + la crème solaire de Sisley et je ne portais l’hydratant Solution 10 de Chanel que le soir en allant diner. En ce moment, je l’applique sous ma crème hydratante.


Cleansing Balm d’Eve Lom : J’ai rencontré Eve Lom il y a plusieurs années au Bon Marché. En terme de notoriété, c’est un peu l’équivalent British de Joëlle Ciocco : une femme à caractère fort convaincue que le nettoyage quotidien de la peau est l’étape essentielle de sa santé. A l’époque, elle m’avait fait tester son soin, je m’en souviens encore. C’était dingue et très axé sur la respiration. En rade de lait onctueux capital, j’ai emporté ce baume au format idéal pour voyager. Il s’agit d’un baume très gras qu’on masse et qu’on rince avec une mousseline de coton vendue avec (on la trempe d’abord dans de l’eau chaude pour tout retirer, puis à la fin, on la passe sous l’eau froide pour refermer les pores de la peau). Ce baume culte en Angleterre est celui qui a inspiré TOUTES les autres marques qui ont ensuite formulé leurs propres versions démaquillantes à rincer sous l’eau. Bien qu’infusé en houblon, clou de girofle, camomille et eucalyptus, ce baume n’est pas 100% naturel. Le premier ingrédient de la liste est l’huile de paraffine, le second la lanoline. Ca ne m’empêche pas d’adorer ce produit mais je vous le dis au cas où vous seriez en quête d’un soin bio ou vegan.


Intensive Replenishing Facial Moisturizer de Retrouvé : Je continue à utiliser ce soin de nuit. Ca fait maintenant plusieurs années. Je ne l’applique pas tous les soirs. Parfois, je lui préfère d’autres soins moins riches. D’autres nuits, je reste la peau nue, ça dépend de mes besoins. Si vous n’aimez pas avoir le visage luisant, mieux vaut éviter ce concentré. En revanche, si, comme moi, vous vous en moquez et que vous voulez juste vous réveiller avec un teint qui tue et un épiderme tout lisse, ce soin est fou. Dommage que son prix soit indécent (j’ai cassé un flacon au marteau il y a quelques mois pour éviter de jeter les dernières gouttes, c’est dire).


Rescue Mask d’Eve Lom : J’ai découvert ce masque à l’Ile Maurice, je n’avais pas eu le temps de le tester jusqu’ici. Contrairement au baume démaquillant, il est truffé d’ingrédients naturels : kaolin, miel, amandes pilées et camphre… Il faut le laisser poser une quinzaine de minutes au moins. On sent la peau chauffer un peu (pas trop) au contact du camphre puis se figer (c’est le kaolin qui sèche). En rinçant à l’eau tiède, on en profite pour exfolier légèrement en massant les particules d’amande. Juste après, la peau est purifiée, le teint est éclatant. Pile le masque qu’il me fallait après 12 heures de vol en éco.


L’Eau Thermale d’Avène : ce petit format de 50ml ne me quitte pas en Avion et certainement pas dans les pays chauds. Je l’adore, elle termine chaque rituel démaquillant car je la vaporise après m’être rincée sous l’eau du robinet. Attention à bien l’absorber avec un mouchoir en papier après l’avoir appliquée.


Body Lotion Eau d’Hadrien d’Annick Goutal  : J’adore ce parfum et on m’a récemment envoyé un coffret de voyage avec des miniatures de cette senteur aux agrumes, déclinée pour le corps. Exactement la taille dont j’avais besoin pour hydrater ma peau pendant quatre jours.


L’Eau de Parfum de Bonpoint : Avec la chaleur, je ne me voyais pas emporter mon parfum habituel (Cristalle de Chanel) et j’avais envie d’une senteur réconfortante car je n’aime pas quitter ma fille et mon mari, même pour m’envoler au paradis. J’adore ce parfum et j’en abuse sur les vêtements quand je les sors de la valise (je trouve que la soute de l’avion a une odeur épouvantable, non ?). 


Demain, je vous raconte pourquoi j’ai pleuré de joie sur la plage de cet hôtel…