Press Trip à Grasse #2

18/05/2016


Après Elsa Wolinski hier, c’est au tour de la journaliste Charlène Favry de se prêter au jeu de la rubrique Press Trip. Et je dois, avant de vous la présenter, vous raconter dans quel contexte j’ai récupéré ses produits de beauté. La semaine dernière, j’étais en voyage de presse à Grasse, à l’occasion du lancement du prochain parfum Chanel créé par Olivier Polge : N°5 L’Eau (sortie prévue en septembre). Ce matin-là, je m’étais réveillée à l’aube pour publier un article sur le blog et j’avais très peu de temps pour rapatrier les produits de mes copines journalistes dans ma chambre, afin de les photographier et de les rendre avant notre départ de l’hôtel. La chambre d’Elsa était juste à côté de la mienne, je suis donc sortie en pyjama chercher sa trousse de toilette. Ravie de n’avoir croisé personne dans les couloirs de l’hôtel, je me suis imaginée qu’il en serait de même en allant vers la chambre de Charlène. J’avais pris un peu trop confiance en la situation et je me promenais sur la pointe des pieds en chaussons blancs et peignoir estampillé Belles Rives. J’ai commencé par frapper à la mauvaise porte et déranger une personne très mécontente. Premier #fail. Ne voyant aucune silhouette à l’horizon dans les couloirs, j’ai continué mon exploration le cheveu défait et la mine grise, à la recherche d’un membre de l’hôtel qui pourrait me dire où se trouvait la chambre de Charlène Favry. Alors qu’une femme de ménage adorable me renseignait en m’indiquant quel couloir emprunter, j’ai entendu une voix familière me demander « Tout va bien Lili ? ». C’était Olivier Polge. Parfumeur maison de chez Chanel. Je vous laisse imaginer la scène. Lui parfaitement habillé, prêt à être interviewé par un escadron de journalistes étrangères. Moi avec mon look Thalasso-Maison-de-Retraite et mes chaussons jetables blancs… #Fail n°2. Je me suis engouffrée dans la chambre de Charlène comme une tortue qui se ratatine sous sa carapace.
Récemment nommée chef de rubrique beauté de l’Express Styles, Charlène Favry est journaliste depuis plus de douze ans. Cette jeune trentenaire, maman d’une petite Marnie de « sept mois et trois dents » a atterri dans la beauté un peu par hasard – un grand classique dans notre secteur. Cela fait plusieurs années qu’on se croise à l’occasion des lancements presse mais ce sont les réseaux sociaux qui ont fini par nous réunir car on s’est découvert un paquet de goûts et de centres d’intérêt en commun. Et je crois qu’on se fait beaucoup rire respectivement. D’habitude, lorsque je propose aux journalistes beauté de me montrer leur trousse de voyage, elles commencent toujours par me répondre « non mais là j’ai rien pris, je n’ai que des mini échantillons de trucs qui ne me représentent pas  ». Mais comme Charlène enchainait un voyage de presse Dior avec le lancement Chanel et rejoignait ensuite la Croisette à Cannes pour le festival, sa valise était très organisée et son vanity rempli de trésors. Je vous laisse, je vais m’acheter une brosse Jentschura…


Brosse Energisante Jentschura
« C’est la brosse énergisante du professeur Jentschura. Je l’’ai découverte à l’Institut Stéphane Jaulin et commandée sur Internet. Je me brosse avec, à sec, tous les matins, de la tête aux pieds en suivant un sens précis indiqué sur la notice. Une journaliste du magazine Votre Beauté m’avait dit que c’était top contre la cellulite. Je note surtout que depuis que je l’utilise je n’ai plus besoin de faire de gommage et je suis moins ramollo : c’est déjà bien. Surtout, ça me réveille le corps et les neurones après une nuit trop courte. Elle a des poils en cuivre et en étain qui boostent la microcirculation cutanée et relancent les échanges cellulaires. »


Mousse au Lotus Volumatrice de Leonor Greyl


« Je suis une femme de 85 ans dans un corps de trentenaire et à ce titre j’adore tous les produits au charme un peu désuet comme ceux de Leonor Greyl. J’aime aller au Salon de la rue Tronchet pour me faire "ventouser" le cuir chevelu, masser les tifs avec l’huile au germe de blé et écouter les anecdotes des petites mamies qui vont y faire leur mise en pli. J’adore cette marque dont les formules sont parfaites pour mes cheveux fins, pauvres… pourris, quoi. Cette mousse me sauve la vie en voyage de presse car elle donne un vrai volume souple sans coller ni cartonner. Et globalement je surkiffe tous les produits de la marque. Tous ! »



Eau de toilette Eau d’Hadrien d’Annick Goutal
« C’est un de mes parfums chouchous. J’adore le format qui se glisse facilement dans la valise et le verre robuste qui n’explose pas au premier choc (vécu, deux fois, avec d’autres bouteilles, les boules). Globalement tous les trucs frais, hespéridés, qui sentent bon le vert, les agrumes italiens, les vergers en fleurs, c’est ma came. »


Sérum Jour Force C à la Vitamine C d’Helena Rubinstein
« Gamine, ma mère achetait les disques exfoliants à la vitamine C de cette marque et j’adorais lui en voler. Ils n’existent plus mais quand j’ai vu cette gamme revenir sur le marché français, j’ai exulté. Ce soin à la formule légèrement auto-chauffante m’a sauvé la peau après ma grossesse : j’avais une mine de rat mort et maintenant j’ai une mine de rat à moitié mort. En vrai, il fait surtout le teint frais et rose et agit bien sur l’homogénéisation du teint, sans avoir le côté trop agressif de certaines formules à la vitamine C que j’ai déjà testées. »

Crème abricot de Dior
« Encore un truc d’octogénaire. Néanmoins, ce produit est inégalable selon moi. Le soir j’en mets sur mes ongles et cuticules en couche épaisse et au réveil j’ai les griffes roses et clean comme après une manucure. Ce petit pot ne quitte jamais mon sac. Globalement pour les ongles, l’huile d’abricot est ce qui se fait de mieux, parole de « beauty editor ». »


Emulsion écologique de Sisley
« Là encore, une marque un peu estampillée "rétro" mais que j’aime à la folie. J’adore les packs tout simples, l’expertise botanique, les formules pleines de bon sens et pas trop "marketing" (bon ok les prix sont élevés mais là je peux le dire : la qualité ça se paie et les tubes durent super longtemps). Ce produit est génial en voyage : il fait office de sérum, de base de maquillage, il matifie parfaitement, son odeur est canon et en plus on peut le partager avec son mec. Parfait pour les weekend EasyJet chéri on enregistre pas la valise. »


Amino Acid Shampoo de Kiehl’s
« C’est mon shampooing préféré, découvert dans un hôtel il y a longtemps. Sa base lavante très douce à base de noix de coco sent hyper bon et fait le cheveu doux, léger, bouncy. Tout pour me plaire, donc. Je garde ce mini flacon que je re-remplis régulièrement. »


Blush cheek gelée de Chantecaille
« Je l’ai pris dans ma valise pour le tester car j’adore cette marque vendue au Bon Marché. Vendu : c’est un blush frais et rosé qui rehausse juste les pommettes en transparence sans risque de virer poupée russe. Je le mets aussi sur les paupières pour un effet anti-fatigue, ça marche grave ! »


L’Eau de raisin de Caudalie
« C’est un de mes produits fétiches. Je l’utilise depuis que la marque Caudalie a débarqué dans ma pharmacie de province quand j’avais 14 ans. La révélation ! J’en utilise des quantités industrielles au bureau, en avion, en vacances, chez moi elle est au frigo et info vérité : j’en ai même bu pendant mon accouchement car je n’avais le droit ni de boire ni de manger, et mon mec me mettait la bombe dans le bec en cachette. Bon le gout est sucré un peu chelou mais franchement c’était ça ou rien ! »


Fluide Belle Mine Les Beiges de Chanel
« Je ne me maquille jamais, par flemme - je devrais d’ailleurs quand je vois ma tronche dans l’ascenseur en arrivant au journal le matin - et j’ai le fond de teint en horreur. BB crème and co : même combat. Le seul produit qui remporte mes suffrages c’est ce fluide hydratant, doté d’un filtre solaire, qui me donne juste bonne mine, et s’étale tout seul en trois secondes. Comme je suis vraiment une relou de tout ce qui est teinté, je le mélange toujours avec deux trois gouttes de sérum, notamment le Hydra Beauty de la même marque. Quand j’applique ce mix on me fait toujours des compliments, donc j’ai retenu la leçon.


Crème de jour à la mélisse du Dr Hauschka
« On me bassine depuis dix ans avec la crème à la rose dont je n’aime pas trop le parfum et ce n’est que récemment, suite à un envoi presse, que j’ai découvert sa petite sœur à la mélisse. Moins grasse, elle a un effet matifiant idéal pour les beaux jours ou lorsque la peau est un peu déréglée par le jet lag. Et son parfum de bonbon à la mélisse me met en joie. Oui, il m’en faut peu. »


 


Lotion P50 de Biologique Recherche
« Je suis tellement fan de cette marque. Les packs sont moches, faut pas se mentir, mais à l’intérieur, c’est de la bombe. Si tu dois donner une adresse à une pote, ta mère, ta chef, envoie-la à l’institut pour un soin, et elle te kiffera à vie. J’emporte toujours des monodoses de cette lotion exfoliante avec moi en voyage, je l’applique le soir après le démaquillage avec un coton et ne mets rien par dessus. Pendant la nuit elle agit et au réveil, j’ai la peau rose et lisse. Elle sent un peu le vinaigre blanc mais franchement vu les résultats on s’en accommode très bien. J’utilise aussi une fois par semaine le Masque Vivant (j’adore leurs noms, il y a aussi une crème apaisante géniale qui s’appelle Verte Espoir, non mais Verte Espoir quoi !) qui sent la Marmite, mais une fois rincé le grain de peau est resserré, la peau reboostée, vraiment saine. »