Comment se parfumer l’été ?

13/07/2016


Merci infiniment pour la qualité des commentaires que vous avez laissés à la suite de mon dernier article. J’avance beaucoup grâce à vous. Avec vous. Et je vous promets de vous reparler de ce cheminement vers un mieux-être au fil des étapes suivantes. En attendant, voici un post beaucoup plus léger. Je n’écris quasiment jamais au sujet de mes produits préférés. Et pourtant vous êtes nombreux à me demander des conseils sur les réseaux sociaux, dans les commentaires ou en messages privés. Au fil de vos questions, je me suis dit qu’il était temps de partager plus régulièrement des sélections de soins que j’aime sur des thèmes de saison. J’attaque aujourd’hui avec un sujet qui me passionne : le parfum en plein été. Quand il commence à faire très chaud – ce qui n’a malheureusement pas été beaucoup le cas à Paris ces derniers mois – j’ai du mal à supporter mon parfum habituel (qui est Cristalle de Chanel) sur la peau. Chaque année, au mois d’août, il reste dans ma salle de bain et je le retrouve avec bonheur en septembre. Cependant, j’ai quand même envie d’utiliser des senteurs. Il y a quelques années, j’ai appris en faisant un papier pour Vogue que les parfums en version alcoolique ne représentent aucun danger au soleil, car tous les composants photosensibilisants sont désormais exclus des formules (ça n’a pas toujours été le cas). Pourtant, je trouve le parfum assez incompatible avec la crème solaire et la transpiration. Ce n’est qu’un ressenti, pas un diktat. En outre, la chaleur modifie ma perception des odeurs et je me sens brusquement attirée par les notes vertes et les agrumes. Si vous cherchez également comment vous parfumer sans parfum cet été, voici quatre options.


1. Détourner les agrumes dans la valise
De toutes les Colognes dites « classiques », celle de Chanel est ma préférée. J’en suis à mon troisième flacon de 200ml, c’est dire si elle me plait. J’adore m’en asperger le corps après la douche quand je suis en ville et qu’il fait chaud. En vacances, je m’en sers pour parfumer le linge avant qu’il n’entre dans la valise. Quand on arrive à destination, c’est magique de sortir ses vêtements et de les installer dans une nouvelle penderie. Pendant longtemps, j’ai fait la même chose avec Bigarade Concentrée créée par Jean-Claude Ellena pour Frédéric Malle, une senteur d’orange amère qui crisse comme un coton frais. Récemment, la marque Astier de Villatte a lancé cette nouvelle cologne baptisée Splash. Ce parfum a été composé par le parfumeur Christophe Raynaud avec qui j’ai eu la chance de partir voir les récoltes de tubéreuse et de jasmin en Inde en 2014. Il faisait une chaleur à crever et Christophe sentait toujours bon. Il s’était composé un parfum rien que pour lui, un genre de cologne avec beaucoup de bigarade, et lorsque les créateurs d’Astier de Villatte l’ont découvert, ils sont tombés amoureux de cette formule et l’ont appelée Splash. Sur la première photo tout en haut, il y aussi l’Eau d’Hadrien d’Annick Goutal dans un flacon estival sorti en collaboration avec Cécile Togni. J’ai, je crois, une dizaine de flacons de l’Eau d’Hadrien à la maison. J’asperge continuellement toutes les pièces, j’ai l’impression que ça fait fuir les mauvais esprits, les mauvaises ondes, le mauvais œil (la fille pas du tout folle). Cette composition me fait l’effet d’un doudou réconfortant. Toujours chic. Toujours racé. Toujours dynamisant. Et puis, en bas à droite, il y a l’Eau de Bonpoint. La formule a un peu changé (il fallait la remettre aux normes des législations en vigueur) il y a quelques années, mais je l’aime toujours autant. Evidemment dès que je sens ce parfum, je pense à ma fille. Je parfume tout le linge de sa valise avec ça comme le font les vendeuses des boutiques Bonpoint avec le papier de soie qui enveloppe les vêtements. Ca me rend dingue. Et ce petit format est très pratique en voyage.


Photographie Ma Récréation


2. Se parfumer sous la douche
Je crois que les produits pour le corps sont toujours ceux qui m’excitent le plus. D’abord parce que j’ai moins peur de les tester que ceux conçus pour le visage (je me suis tapée tellement de réactions à force d’essayer des trucs incompatibles avec ma peau). Ensuite parce que la douche est l’un de mes moments préférés que je sois en vacances ou non. Lorsque je sais que je vais me parfumer, j’utilise des formules neutres achetées en pharmacie (Uriage, Bioderma et autre) sans parfum. Histoire de ne pas saturer mon odorat ni de risquer la mauvaise combinaison. L’été, c’est différent, je me sers des gels douches pour me parfumer. Et ceux que j’ai photographiés sont particulièrement parfumants ! A gauche, le gel douche Eau de Néroli Doré d’Hermès est comme vous pouvez le constater quasiment vide. Je suis dingue des déclinaisons pour le bain d’Hermès, elles sont toutes à tomber. Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, il ne suffit pas de mettre un peu de parfum dans une base gel douche pour obtenir la même senteur que celle de la fragrance d’origine. La base du gel modifie complètement les odeurs donc les parfumeurs doivent entièrement réadapter leurs compositions. C’est pourquoi il arrive qu’on soit si déçu lorsqu’on achète une déclinaison et que ça « ne sent pas du tout pareil ». Frédéric Malle, lui aussi, en bon maniaque qu’il fait, s’est bien pris la tête pour chacune des variations qu’il a lancées pour le corps. Il y met des ingrédients si chers que ses produits sont complètement ruineux. Pendant des années, il a refusé de lancer ces versions dans le commerce car il trouvait que c’était dommage que ces matières précieuses finissent dans un tuyau d’évacuation d’eau. Et puis, comme ses clients hystériques (dont je fais partie) lui ont réclamé, il a fini par accepter de lancer des gels douches et des laits pour le corps issus de ses parfums. Si vous aimez sa Cologne Indélébile (une senteur de fleur d’oranger avec une tétra tonne de muscs blancs duveteux) vous devriez être comblés. Le produit est très diffusant, au point qu’il suffit d’une douche pour parfumer la salle de bain pendant toute la journée. Sans parler des vêtements et des serviettes de bain ! A droite, il y a l’huile de douche Doson de Diptyque (sur le site, ils n’ont que le gel douche, mais je vous recommande l’huile de douche) qui vient tout juste de sortir. Pile pour les dingues de tubéreuse, cette fleur blanche narcotique et légèrement fruitée. Là encore, inutile de se parfumer après la douche, la composition tient très longtemps sur la peau. Tout derrière et un peu caché, l’un de mes gels douches préférés depuis des lustres : le Lime Basil and Mandarin Body and Hand Wash de Jo Malone que j’ai personnalisé avec les autocollants du créateur Judy Blame qui a créé des boites démentes pour la marque anglaise. Cette senteur verte, zestée et amère me transporte. Et c’est un très joli cadeau à offrir si vous avez la chance de partir chez des amis cet été.


Photographie Ma Récréation


3. The power of soap
Si vous me suivez sur Instagram ou sur le blog depuis longtemps, vous savez que je suis obsédé par les savons. J’en ai une collection hallucinante dans ma salle de bains. L’été, avant de partir en vacances, je sélectionne toujours avec soin ceux qui vont m’accompagner. Double bénéfice du pain de savon : d’abord je trouve qu’il n’y a rien de plus efficace pour éliminer la crème solaire qui s’agrippe à la peau. J’adore la sensation d’épiderme tout propre juste après une douche au savon. Le second effet kiss cool, c’est le pouvoir parfumant de ces petits pains dans une valise. Je m’en sers comme des sachets de lavande dans la lingerie. Et puis, les savons sont plus légers et plus compacts qu’un gros flacon de gel douche. Mes préférés viennent de chez Hermès (celui à l’Eau de Narcisse Bleu est une tuerie, idem pour celui à l’Eau de Gentiane Blanche, le jaune est la dernière déclinaison de l’Eau au Néroli Doré). Le coffret de trois savons est livré dans une sublime boîte orange. Un cadeau idéal en toutes circonstances. Sur la gauche, il y a mon savon à l’iris et au lait de Santa Maria Novella. Il sent plus la violette que l’iris d’ailleurs. Sa mousse est ultra douce, pas du tout desséchante. Et rien que le packaging suffit à me donner l’impression que je suis cette fille raffinée, toujours bien habillée avec les ongles faits que j’ai toujours rêvé d’être ☺ Enfin, il y a un savon Jo Malone que je me garde depuis longtemps : le Blackberry and Bay. Vous ne trouverez probablement plus ce packaging sorti l’an dernier mais ce savon qui sent les fruits rouges, le vert et le cru est toujours en vente. J’adore la bougie comme les produits pour le corps de cette ligne.


Photographie Ma Récréation


4. L’hydratation olfactive
Pendant l’année, quand je bosse, je ne pense jamais à me mettre de la crème pour le corps. Par manque de temps. Les vêtements collent à la peau crémée, on doit attendre une heure pour enfiler son jean… Bref, je saute cette case. Mais en vacances, c’est tout l’inverse. Je me crème de la tête aux pieds. D’abord pour réparer ma peau après une journée de soleil. Et pour le simple plaisir de prendre soin de moi. Du coup, je choisis les produits qui vont m’accompagner l’été, en pensant au sillage qu’ils vont laisser sur mes vêtements ou dans mon lit. Cette année, Aesop a repensé son Gel revigorant au petit-grain pour le corps. Il avait été lancé dans un tube jaune. Il existe à présent dans un flacon pompe. Il sent bon le pamplemousse et le petit-grain (la feuille distillée de l’oranger) et il ne colle pas du tout ! C’est un soin hydratant dans une texture gélifiée qui pénètre illico. Très agréable, surtout quand on déteste la sensation de crème sur la peau. Après le parfum Carnal Flower pour cheveux, qui n’est disponible qu’aux Etats Unis pour des raisons de législation, Frédéric Malle lance cette année un baume après solaire. Une folie qui est si puissante qu’on sent la tubéreuse à travers le tube (véridique). L’été, c’est aussi le temps des massages, ceux qu’on prend le temps de donner, ceux qu’on reçoit. Et l’huile douce de Bonpoint porte bien son nom même si elle n’est pas aussi parfumée que la crème pour le corps que j’adore. Quant aux mains et aux pieds, c’est bien le seul moment de l’année où je pense à m’en occuper. Le seul moyen de lutter contre les talons cagneux c’est d’hydrater ses pieds tous les soirs (certainement pas de poncer, car plus vous vous excitez plus la corne s’épaissit). Le baume aromachologie mains et pieds relaxant de L’Occitane est parfait. Il sera en vente début août dans les boutiques et  sur le site internet de la marque. Son odeur de lavande, de bergamote et d’orange douce est irrésistible avant d’aller se coucher. Enfin, mon tube favori du moment : la petite crème pour les mains Bal d’Afrique de Byredo. J’adore ce parfum pétalé, boisé et légèrement gustatif. Il tient hyper bien sur les mains et j’en mets aussi sur les bras. Autant dire que ce petit tube va me faire deux jours !


Voilà, j’espère que cet article vous a plu. J’ai plein d’autres sélections sous le coude à partager avec vous si ça vous fait envie. J’ai promis des sujets sur mes soins du visage préférés, ce sera pour bientôt ! Bon weekend si vous avez la chance de faire le pont.