Jane de Busset

31/10/2010

Soyons honnête : aucun institut n’a le pouvoir de transformer la peau. Donc, si l’on espère un miracle, autant en faire le deuil illico. D’ailleurs, je connais un bon nombre de femmes au teint rayonnant qui ne mettent jamais les pieds chez l’esthéticienne. Elles se contentent de prendre soin d’elles à longueur d’année. Certaines, encore plus agaçantes, comptent simplement sur leur patrimoine génétique hors du commun. Alors pourquoi faire un soin ? Parce qu’aucun rituel à domicile ne peut rivaliser avec la détente ressentie chez une bonne esthéticienne. Parce que c’est le moyen le plus rapide de réhydrater ponctuellement un épiderme de Gobi, purifier les pores en profondeur ou drainer des visages enflés de toxines. Chez Jane de Busset, un petit institut old school tenu par Sylvie Puig, on ne promet aucune métamorphose. Juste un excellent nettoyage de peau. Un grand ménage d’1h30 qui comporte l’application de plusieurs soins démaquillants, l’extraction à l’ancienne des comédons, quelques masques détoxifiants ainsi qu’une vaporisation musclée de vitamines. Si l’on est en quête d’évasion, ce n’est pas le lieu idéal. Jane de Busset n’a rien de prétentieux : on y lit « Voici » pendant la pose du masque picotant dans une cabine éclairée à la lumière franche. Mais on sort avec une telle sensation de propreté que la clientèle éclectique (composée de modeuses, de bourgeoises du 8e et de stars françaises) se soucie peu du décor. Dernier point non négligeable : c’est l’un des seuls instituts parisiens sérieux à pratiquer un tarif abordable.

112€ le nettoyage de peau d’1h30. Jane de Busset par Sylvie Puig, 30, rue Pasquier, Paris 8e, Tel : 01 42 65 53 55