Institut Guerlain

24/03/2014

Photographie Ma Récréation

Vous avez sans doute entendu parler de la rénovation de la boutique Guerlain sur les Champs Elysées. Nouvelle architecture signée Peter Marino, le gourou des « flagship stores », nouvel espace au sous-sol avec salon de thé et restaurant, agrandissement du rez-de-chaussée avec au centre la boutique historique inchangée. Le premier étage, dédié aux parfums de la maison est délirant, en particulier la salle en marqueterie de paille. Juste au dessus, l’institut a été entièrement repensé. On reconnaît un certain nombre d’éléments arts déco dessinés par Jean-Michel Frank. En revanche, le salon d’accueil a complètement changé et les cabines se sont métamorphosées à grand renfort de pierre d’onyx aux motifs vaporeux. 

Photographie Ma Récréation. La salle d’attente...

Pour être tout à fait sincère, lorsqu’on m’a invitée à aller tester un soin à l’institut (je sais, ma vie est absolument atroce), je me suis dit que la marque avait tellement investi dans l’architecture intérieure qu’il n’avait plus du rester grand chose pour la formation des masseuses. Je m’attendais à une heure de papouilles gentillettes avec de la crème qui sent bon les agrumes et basta. Cela suffisait déjà à me faire une tronche de ravie de la crèche mais je n’avais pas prévu de vous en parler ici. Les nouveaux lecteurs ne le savent peut-être pas : dans ce carnet d’adresses, je ne recommande que ce que je trouve irréprochable.
 
Photographie Ma Récréation. La tapisserie en trompe l’oeil de Christian Bérard en collaboration avec Jean-Michel Frank
 
Une fois arrivé à l’institut (on y monte par la porte à droite du 68), on est accueilli dans un salon feutré avec un thé à choisir parmi une sélection de Constance Braud. Des variétés mises au point exclusivement pour Guerlain, inspirées des histoires des parfums mythiques de la maison. Une créature avec une voix d’hôtesse de l’air me présente Ségolène avec qui je vais passer un temps « sur mesure ». Chaque détail a été réglé au millimètre près. Y compris le rythme ralenti auquel les employés marchent dans les couloirs. Je découvre ma cabine. Ou plutôt ma suite : une pièce lumineuse avec une fenêtre sur cour. Une armoire est à ma disposition pour ranger mes vêtements, il y a même un coffre (dans l’éventualité où l’on n’aurait pas confiance en la personne avec qui on va s’enfermer en string jetable pendant une heure…), une brosse à cheveux (qui est offerte en partant), et surtout une salle de bain spacieuse avec des toilettes, histoire de pouvoir prendre une douche rapide avant ou après le soin et surtout ne pas avoir à se rhabiller en plein milieu du protocole pour aller faire pipi à l’autre bout du spa.
 
Photographie Ma Récréation. Chaque cabine est recouverte de pierre d’onyx d’une couleur différente. Peter Marino voulait évoquer l’évaporation du parfum à travers ces volutes minérales. 
 
Après s’être changé, on s’installe sous une couette moelleuse, sur une table de massage ultra large et tellement confortable qu’on a l’impression d’être dans un lit de palace. Là, on n’a plus qu’à décider ce qu’on veut. A l’institut Guerlain, on achète du temps, pas un rituel particulier. Inutile de chercher un menu avec des formules toutes faites. L’esthéticienne commence par vous poser une série de questions sur vos envies et vos besoins puis elle propose une réponse personnalisée pour le visage ou le corps (ou bien les deux si vous avez la chance d’avoir acheté deux heures). Quatre parfums ont été développés spécialement pour les massages : après avoir sélectionné celui qu’on préfère, le lit est vaporisé de la senteur et la crème de massage en est également parfumée. Autant de raffinements qui pourraient être les prémices d’une énorme déception si le soin n’était pas au niveau. Ce ne fut pas le cas.
 
Photographie Ma Récréation 
 
Je voulais un vrai nettoyage de peau, avec vapeur, extraction des points noirs… et surtout beaucoup plus d’éclat. Je n’ai pas été déçue. Pendant la pause du masque, Ségolène m’a fait un massage drainant des jambes, puis des mains… Toutes les pressions exercées sur le corps m’ont semblé efficaces, inspirées de points shiatsu et d’étirement thaïlandais, et surtout vraiment personnalisées. Je suis ressortie sur un nuage, la peau lumineuse et le visage reposé. Le bémol, et ce n’est pas un bémol, c’est une enclume sur le piano, c’est le prix : 200 euros de l’heure, soit 300 euros pour 1h30 ! Je comprends mieux que tout le monde marche sur la pointe des pieds… A Paris, un soin d’une heure coûte entre 75 et 150 euros. Evidemment, il y a Joëlle Ciocco qui pète tous les records (une lectrice m’a d’ailleurs dit que ça avait encore augmenté), mais même comparés aux tarifs de Ciocco, les prix de l’institut Guerlain restent très élevés. Bref, c’est le genre de soin qu’on a intérêt à se faire offrir comme cadeau d’anniversaire… A vos cagnottes Leetchi !
 
Institut Guerlain, 68 avenue des Champs Elysées (entrée par la porte à droite), Paris 8e, Tel : 01 45 62 11 21. 300 euros le soin sur mesure visage ou corps d’1h30. 550€ "l’escapade sur mesure" de 3h.