Danse Hip Hop avec Michael Bilionniere

20/09/2016


Dans ma quête de réconciliation avec mon corps, j’ai compris une chose en rentrant de vacances : l’activité physique ne doit plus être synonyme de torture mais de plaisir. Or ces dernières années, même avec des coachs adorables et efficaces, à l’instar d’Audrey Fourcade (crise de fou rire garantie à chaque séance malheureusement elle vit désormais à Dubai) ou Benjamin Lotito (ultra consciencieux, c’est lui qui m’a aidé à remuscler mon dos et corriger ma posture), le sport continuait à m’évoquer ennui profond et courbatures. Dès que Benjamin sonnait chez moi, j’étais ravie de le voir « en tant qu’être humain » mais je ne pouvais pas m’empêcher d’ouvrir la porte en lui disant : « Punaise, j’avais complètement oublié que tu venais, je suis pas prête et j’ai pas DU TOUT envie de faire du sport ». Sympa l’accueil. Pourtant, il ne m’a pas lâchée, il m’a poussé à me dépasser, y compris les jours de grosse fainéantise.


Cet été, j’ai beaucoup repensé à mon rapport au sport et je me suis dit qu’il était temps que je me trouve des activités que j’aime vraiment. La danse m’est apparue comme une évidence. J’en ai fait beaucoup quand j’étais étudiante pourtant au fil des années, j’ai complètement arrêté, prétextant qu’il n’y avait pas de cours dans mon quartier ou que les inscriptions étaient déjà terminées.


Photographie Ma Récréation


Du coup, après mon test du cours U Can Dance à L’Usine – un grand défouloir qui fait un bien fou – je suis allée essayer un cours de danse hip hop pour débutants à l’Elephant Paname. J’y ai retrouvé Michael Bilionniere, le prof du cours « Danser comme Beyoncé  » dont je vous avais déjà parlé il y a un peu plus de deux ans. Il y a deux semaines, le jour de la rentrée, la salle était remplie de filles entre 25 et 40 ans. La semaine dernière, deux garçons nous ont rejoint dont un bon danseur. Certaines filles ne sont pas revenues, elles ont cependant été remplacées par de nouvelles recrues. Pour l’instant, on n’est pas trop nombreux et c’est très agréable pour apprendre les pas (j’espère que mon post ne va pas faire exploser les effectifs ☺ !). Le cours démarre par un échauffement puis Michael nous fait travailler notre technique en nous enseignant des bases récurrentes du hip hop : vibe, back-slide (ce que j’appelais le moon-walking), popping et des tas d’autres pas dont j’ai oublié les noms mais que je me répète maintenant en version miniature sur les quais du métro, un peu comme cette dame que j’adore :


Après cette première partie technique, Michael crée une chorégraphie courte dans laquelle il intègre tous les pas qu’on vient de voir ensemble, on répète sans musique puis avec du gros son qui donne envie de se déchainer devant le miroir. Le miroir, c’est justement ça le « petit » problème : entre ce qu’on s’imagine être en train de faire et la réalité que nous renvoie la glace, il y a un léger décalage. Mais Michael nous répète « Prenez du plaisir, vous n’êtes pas là pour devenir des danseuses professionnelles, mais pour kiffer, donc mettez du style  ». Je me souviens d’un post que Mai Hua avait écrit au sujet d’un stage de danse ultra pro qu’elle avait fait en Allemagne : il fallait justement se libérer de son propre jugement pour prendre du plaisir sans se comparer aux autres, sans focaliser sur ses propres blocages. Bien que le niveau de ce cours soit à mon avis tout à fait compatible avec un niveau archi débutant, j’ai encore beaucoup de mal à mémoriser et coordonner mes talons avec mes bras, mes demi pointes avec mon torse… Mais quel pied ! Au bout de seulement dix minutes, je suis en nage. A la fin du cours, je suis trempée de la tête aux pieds. On ressort à chaque fois avec un grand sourire jusqu’aux oreilles en sautillant dans la rue. Trop, trop bon... Et promis, bientôt, je vous parle de mon autre découverte de la rentrée : le yoga kundalini !


Cette micro vidéo est de moi, je lui ai demandé de me faire une choré rapide pour me montrer le genre de trucs qu’on allait faire cette année !


Michael Bilionniere donne des cours de danse hip hop au Centre de Danse du Marais et à l’Elephant Paname, il donne aussi un cours de Danse Hall dans le Marais et des cours choréographiques à l’Elephant Paname et au Studio Bleu. Les cours durent 1h30 et coûtent environ 18€ (mais il propose des cartes de 10 cours plus avantageuses ou des abonnements à l’année). Pour connaître son planning, allez faire un tour sur son site ! Sinon contactez-le à info@cours-hip-hop.fr