Nars

25/10/2010

 

Impossible de parler de Nars sans aborder la question du logo. Créé par Fabien Baron, le lettrage blanc dévorant les écrins en gomme noire est la charte graphique la plus aboutie de la planète beauté. D’ailleurs, j’en connais (elles se reconnaitront) qui sont prêtes à s’étriper pour récupérer des fards à paupières sans même regarder la couleur tant le packaging paraît indispensable à la survie de leur salle de bains. Maniaque du pigment, le maquilleur et photographe François Nars a été le premier à lancer des fluos et des teintes explosives pour les yeux et les ongles. Il a été le premier à écrire un livre intelligent sur le maquillage. Aussi esthétique qu’utile, Make Up Your Mind (dont vous trouverez les derniers exemplaires en vie sur Amazon) est une galerie d’avant-après séparés par un calque expliquant précisément où le maquillage doit être placé. En introduction, on trouve aussi une liste de faux pas à éviter et de bons conseils qui n’ont pas pris une ride. Mais, de tous les produits, palettes et autres crèmes pigmentées inventés par François Nars et copiés par le reste du marché, il en existe un qui me suit depuis dix ans : Le Multiple (en particulier les nuances Copacabana, Portofino et Orgasm). Il s’agit d’un stick de fard crémeux saturé en réflecteurs de lumière qu’on applique sur les pommettes, le front ou sur les paupières. Pour quoi faire ? Pour avoir l’air plus fraiche. Et ça marche miraculeusement à chaque fois. Vendu 41€, ce must peut paraître cher. Sauf que lorsque j’écris qu’il me suit depuis dix ans, ce n’est pas une image et je l’utilise pourtant tous les jours (à dose homéopathique)... Disponible en ligne, au Bon Marché et chez Sephora, Nars s’apprête à ouvrir sa première boutique à New York, au 413 de Bleecker Street, au printemps 2011.
 
Nars, bientôt au 413 Bleecker Street à New York, en ligne, au Bon Marché ou chez Sephora