The Nail Kitchen

24/04/2013

Photographie The Nail Kitchen

Il fallait bien une photo aussi alléchante pour me trainer au BHV. En dehors du rayon bricolage au sous-sol (l’un des lieux préférés de Tom Ford à Paris, je le jure, il me l’a dit il y a quelques années pendant une interview) qui me fascine sans que je n’y comprenne quoi que ce soit, je ne fais pas partie des fans du BHV. Trop de passage au rez-de-chaussée, pas assez de lumière, trop de corners, pas assez d’espace… Cependant, cette photographie annonçant l’ouverture d’un nouveau bar à ongles a réussi à m’attirer dans ce grand magasin. Après le succès du premier nailbar orchestré par Kure Bazaar au Bon Marché l’été dernier, la marque de vernis naturels (enfin à 85%) n’a pas cessé de se développer. Du coup, elle s’associe à présent au protocole japonais irréprochable de Madame Watanabe, la créatrice des soins unguéaux Uka pour proposer une alternative aux manucures classiques. J’avais eu la chance de la rencontrer chez Colette où elle distribue sa collection d’huiles en roll on ultra efficaces (elles réparent vraiment l’ongle, le renforcent et encouragent la pousse). Avec ses mains impeccables, elle avait observé les miennes d’un air un peu dégoûté (j’avais du ronger un de mes ongles cassés et mes cuticules étaient en bataille).
 
Photographie The Nail Kitchen
 
Elle m’avait fait la manucure la plus maniaque de ma vie. Dans ses salons au Japon, où l’on peut aussi se faire coiffer, elle diffuse de l’air purifié, c’est dire le perfectionnisme de la créatrice. Chez Nail Kitchen, vous trouverez donc ses huiles, ses produits pour les mains et ses limes préférées pour faire des angles arrondis sans effort. Et vous pourrez tester sa méthode qui serait la plus respectueuse des mains. Evidemment, pas de laques semi-permanentes en vue mais une jolie palette de couleurs signées Kure Bazaar. Pour info, mon vernis a tenu une semaine entière sans accroc (c’est d’ailleurs celui que je portais le jour où Mai est venue me filmer). Et je ne suis vraiment pas une fille soigneuse. En revanche, il est plus long à sécher qu’un vernis classique et j’ai trouvé qu’il brillait un tout petit peu moins. Une nouvelle adresse sûre pour avoir les mains impeccables qui devrait se dupliquer bientôt Rive Gauche…
 
A partir de 28€ la manucure. The Nail Kitchen Paris à l’espace Beauté du BHV, rez-de-chaussée, 52 rue de Rivoli, Paris 4e, sur rendez-vous au 06 81 26 24 95 (l’espace n’est pas très grand mais certaines clientes ont tenté leur chance sans rendez vous quand j’y étais et elles ont été prises sur le champ)