David Mallett

20/10/2010

A quoi reconnaît-on un bon coiffeur avant même qu’il ait attrapé sa paire de ciseaux ? Après avoir testé des dizaines d’adresses et avoir subi plusieurs massacres capillaires en bonne et due forme, j’ai établi quelques critères infaillibles. Primo, il faut qu’il ait bon goût. Comme c’est absolument subjectif, disons qu’il faut reconnaître dans ses vêtements, sa coupe de cheveux, les fauteuils et les objets qu’il a choisis pour son salon, un territoire familier. Ecoutez aussi la musique. Méfiez vous de ceux qui se bercent aux sons que vous avez en horreur. Secundo, il faut qu’il soit gentil. Ca paraît évident, mais il y a pourtant un nombre hallucinant de coiffeurs odieux qui éprouvent le plus grand mépris pour les complexes de leurs clientes. Tertio, il faut qu’il soit humble. Fuyez les maitres de la pointe qui parlent de leur métier comme s’ils passaient l’oral de l’agrégation de philosophie. A trop s’écouter, on en oublie l’essentiel : embellir. Enfin, si toutes les filles sortent avec la même frange, le même brushing ou la même coupe, il y a de grandes chances pour que vous atterrissiez aussi avec la même tête. David Mallett réunit probablement à mes yeux toutes les qualités qu’on attend d’un coiffeur. Il est beau, son salon est sublime, il est adorable et alors qu’il pourrait la ramener avec toutes les stars qui ne jurent que par lui (Christy Turlington, Anna Mouglalis, Diane Krueger…), il reste concentré sur vos cheveux sans tic ni gestuelle grandiloquente. Un seul bémol : impossible de prendre rendez-vous avec lui à la dernière minute. Mais son équipe, tout aussi douée, saura prendre soin de vous en son absence.

200€ la coupe avec David, 110€ avec l’un de ses collaborateurs. David Mallett, 14 rue Notre Dame Des Victoires, Paris 2e, Tel : 01 40 20 00 23