Joëlle Ciocco

2/02/2016


Je ne vais pas vous présenter Joëlle Ciocco dont je vous ai déjà rabattu les oreilles un millier de fois sur Ma Récréation. Experte en soin visage pour L’Oréal Paris, Joëlle Ciocco est la personne qui m’a donné les meilleurs conseils pour prendre soin de ma peau. Je les suis religieusement (en dehors du double nettoyage que je ne fais pas systématiquement) et quand je ne les suis pas, je vois tout de suite la différence. Je n’ose plus parler des tarifs exorbitants d’un soin en institut avec elle… Mais je suis hyper heureuse qu’elle ait accepté de me livrer ses dix commandements beauté. Parce que les recommandations ci-dessous sont gratuites et qu’elles marchent. Vraiment. Faites l’expérience pendant une semaine et revenez ici me parler des résultats. Et puis ce qui me plait c’est qu’elle aurait très bien pu nous vendre toute sa cargaison de produits (géniaux by the way, le Précieux Cérat est mon baume préféré quelle que soit la saison, sans parler du Lait Onctueux et de la Lotion Lactée pour se démaquiller). Au lieu de ça, elle m’a répondue comme elle le fait lors de ses consultations : en s’adaptant au budget de chacun. Ca fait des années que je la connais et pourtant à chaque fois que je la vois, elle me file toujours une nouvelle astuce. En un coup d’œil, elle regarde ma peau et me dit « tu devrais commencer une cure d’huile d’onagre en gélules » ou bien « attention à ton cou, tu ne le protèges pas suffisamment du soleil  ». C’est elle qui m’a appris à nettoyer mes pinceaux de maquillage et qui m’a ordonné d’arrêter de me toucher le visage lorsque je ne suis pas sûre de la propreté de mes mains. Ces dix commandements résument la base de sa philosophie. Et puis vous aurez enfin une bonne excuse pour acheter du papier OCB. Enjoy !


1. Oubliez tout ce qu’on vous a toujours dit sur votre peau. La plupart des marques cherchent à vous vendre des produits en répondant à un problème par une solution. Cependant, je vois souvent des clientes qui ont une idée complètement erronée de leur peau car ça fait des années que des spécialistes les casent dans la catégorie "peau grasse". Pour savoir si vous avez la peau vraiment grasse, faites ce test : pendant trois jours, nettoyez consciencieusement votre visage avant d’aller vous coucher et n’appliquez aucune crème de nuit. Le 3e matin, déposez un petit papier à rouler des cigarettes sur votre front, un autre sur votre nez, un autre sur vos joues. Regardez si ces papiers sont vraiment gras. Et surtout conservez-les jusqu’au soir pour voir s’il s’agit bien de gras ou juste d’humidité - ce qui est complètement différent. La plupart du temps, la peau n’est pas grasse. C’est juste qu’elle ne reçoit pas le bon traitement cosmétique.


2. Nettoyez votre visage et votre cou deux fois de suite avant de vous coucher. Les produits de maquillage ont beaucoup changé. La pollution n’a jamais été aussi forte. Dans mon institut, on s’est aperçu qu’un seul nettoyage ne suffisait plus. Choisissez un lait démaquillant pas trop liquide (notre Lait Onctueux est conçu pour changer de phase en cours de nettoyage afin de permettre aux utilisateurs de savoir quand ils peuvent le rincer) et massez-le avec un mouvement circulaire pendant au moins deux minutes. Rincez. Recommencez. Et retirez les résidus de lait qui ne seraient pas partis dans l’eau avec une lotion de la même marque. Mon Lait Onctueux fonctionne avec La Lotion Lactée. Quand on n’a pas assez de budget pour l’acheter, je recommande le Collosol, qui est différent mais qui reste un bon produit. Le matin, ne nettoyez pas votre peau qui a passé toute la nuit à reconstituer sa membrane. Une lotion suffit avant d’appliquer son soin habituel.


3. N’ayez pas peur de l’eau du robinet. On me dit toute la journée "je ne supporte pas l’eau". Ce n’est pas l’eau le problème, c’est en général tout le reste qui ne va pas. Je rappelle qu’on nettoie les fesses des bébés à l’eau ainsi que les grands brûlés dans les hôpitaux. D’autant que certaines eaux thermales sont parfois beaucoup plus salées qu’une eau calcaire parisienne. On a besoin d’eau pour éliminer les impuretés, un coton avec du démaquillant ne suffit pas ! Rincez votre visage à l’eau. Epongez immédiatement sans laisser l’eau s’évaporer. Et si vous le souhaitez, vaporisez une brume d’eau thermale de votre choix (Uriage par exemple) que vous absorberez avec un mouchoir en papier.


4. N’utilisez les lingettes démaquillantes que si vous êtes en trek, privé d’eau et d’électricité. Ce sont des produits pratiques qui simplifient la vie quand on est sur une aire d’autoroute pour se nettoyer facilement. Mais ils ne sont pas du tout adaptés au nettoyage quotidien. Idem pour l’eau micellaire : la raison pour laquelle vous en voyez toujours en backstage des défilés c’est qu’on n’a pas le temps de démaquiller correctement les mannequins ni de lavabo pour tout le monde. C’est un produit d’appoint, pratique, qui n’est pas suffisant pour bien nettoyer le visage.


5. Ne mélangez pas 36 000 marques sur votre visage. Je vois beaucoup de patientes qui ont la peau irritée ou épuisée par l’incompatibilité des produits de différentes marques qu’elles utilisent. Individuellement, il n’y a pas de mauvais produit. Mais ils ne sont pas faits pour se mélanger les uns aux autres et les réactions sont parfois nucléaires.


6. Arrêtez de vous tartiner de SPF au quotidien quand vous allez au bureau. J’ai retiré les SPF dans tous mes soins. Pourquoi ? parce qu’un spf 15 ou 25 n’a une durée de vie de 30 minutes à une heure et ça donne l’impression aux femmes qu’elles sont bien protégées des lumières et du soleil, ce qui est faux. En plus, l’ajout de ces filtres complique la formulation et oblige à mettre plein de choses qui ne sont pas bonnes pour la peau. Vous n’avez pas besoin d’un SPF si vous vous déplacez de chez vous jusque dans le métro puis dans un bureau fermé toute la journée surtout en hiver et sauf cas particulier.


7. Si vous vous exposez au soleil, choisissez le spf le plus élevé. Bon évidemment, éviction totale du soleil aux heures chaudes. Mais si vous avez envie de vous mettre en terrasse, d’aller au ski, à la plage ou en bateau, sélectionnez un écran solaire ultra élevé, SPF 50. J’aime bien le Daylong, j’en mets deux fois par jour, c’est suffisant.


8. Adaptez le nettoyage de votre peau les soirs où vous avez mis de la crème solaire. Les filtres solaires sont très tenaces. Ils empêchent la peau de respirer et polluent la membrane à court terme. Mon Lait Onctueux n’est pas suffisant pour bien éliminer les filtres solaires. Du coup, j’ai créé la Crème Emulsionnante qui adhère encore plus à la membrane de la peau et qui permet de décoller tout ce qui reste niché en surface.


9. Faites confiance aux huiles végétales. Je demande souvent à mes patientes d’imaginer deux verres d’eau en plein désert. Si vous laissez un peu d’huile flotter dans l’un des deux verres, il restera de l’eau à la fin de la journée, car l’huile empêche l’eau de s’évaporer. En revanche, l’autre verre sera complètement vide. Pour la peau, c’est la même chose : il n’y a rien de mieux que des lipides pour l’empêcher de se déshydrater.


10. Avant d’investir dans un sérum ou une crème à trois milliards, assurez-vous que vous avez une bonne hygiène. Commencez par respecter les premiers commandements en vous nettoyant correctement le visage le soir avant d’investir un Cofidis dans une crème. Nettoyez et hydratez. Faites revivre votre membrane. C’est la révélatrice et la gardienne la plus précieuse de votre organe peau.


Les produits Joëlle Ciocco sont vendus sur le site de Colette, celui d’Oh My Cream ! et ils seront bientôt disponibles sur son propre eshop.